Le recrutement a toujours été un exercice compliqué. un marché pénurique, des candidats dont les aspirations et les exigences sont de plus en plus affirmées renforcent encore le phénomène. Définir le profil le plus adapté, trouver la bonne formule de collaboration, salariat (CDD, CDI, temps complet ou partiel) ou sous-traitance… les dirigeants se posent de nombreuses questions et sont soumis à de fortes contraintes.

Chaque recrutement s’accompagne d’un risque conséquent, 45 000€ c’est ce que coûte en moyenne un recrutement raté.

Pour minimiser le risque et les coûts, insitu déploie le modèle du RECRUTEMENT ENGAGE. Pierre Juillard, Directeur Général Associé insitu, nous en dit plus :

pierreLe recrutement est un sujet récurrent pour les PME et PMI. Quel constat pouvez-vous faire de vos échanges quotidiens avec les entreprises ?

"Je rencontre ces dirigeants d'entreprise tous les jours. A chaque fois, le recrutement est un sujet. 
C’est toujours urgent ! Soit le poste est vacant et il faut vite relancer la production, soit le poste le sera bientôt et il faut organiser la passation. Dans tous les cas, la pression est importante.

La plupart du temps, le dirigeant est persuadé d'avoir besoin d'un collaborateur à temps plein. Mais quand nous rentrons dans les détails, il peine à décrire le profil dont il a vraiment besoin."

 

Quelle solution pouvez-vous leur apporter ?

"Ce que je leur donne, c'est du temps !

Chez insitu, nous avons des Talents expérimentés disponibles quasiment immédiatement. Ils savent intervenir rapidement et traiter les urgences du service.

En intégrant l'entreprise, notre collaborateur fait chuter la pression, descend dans la mine et produit. Le temps de quelques mois, en plus des tâches courantes inhérentes à la fonction, il dessine la fiche de poste du profil idéal.

Dans 80% des cas, ce profil est différent de celui que l'entreprise avait imaginé initialement.  

Les dirigeant pensent souvent et légitimement, à des collaborateurs expérimentés, or le collaborateur insitu participant au recrutement du salarié cible, assurant la passation, le guidant, lui mettant le pied à l’étrier, pour enfin lui laisser la place peut naturellement et aisément proposer des candidats juniors."

 

Mais un junior ne sera-t-il pas perdu une fois la passation faite ?

"C'est là l'un des multiples Talents d'insitu . Notre métier est d'assurer la continuité et la qualité de service. Pour sécuriser l'intégration de la nouvelle recrue, nous allons l'accompagner 1 jour par semaine pendant quelques mois. Puis au fur et à mesure de la prise d'autonomie, nous diminuerons la fréquence d'accompagnement.

Dans les faits, l'entreprise maintient généralement un accompagnement minimum d'1 à 2 journées par mois. Ainsi, elle continue à bénéficier du parrainage de notre collaborateur expérimenté, de la communauté métier d'insitu, du retour d'expérience de nos 400 clients et d'un back up permettant d'assurer la continuité de service en cas d'absence, de maladie ou de défaillance."

 

Comment se module le temps ?

"Notre leitmotiv est le sur-mesure. Dans les moments de forte activité ou les moments de creux, nous savons nous adapter pour fournir exactement le service dont l'entreprise a besoin.

L’entreprise est vivante, elle bouge, elle est rythmée par hauts, des bas, des départs, des arrivées, au bout de 2 ou 3 ans, si le salarié junior, évoqué précédemment, décide de quitter la société parce que son conjoint est muté dans une autre ville, ce n’est plus un problème, nous augmentons à nouveau notre rythme d’intervention pour prendre le relais, puis réitérons le cycle d'un nouveau recrutement, sans risque de perte d’’exploitation, de perte de productivité, c’est un caillou en moins dans la chaussure du dirigeant".

 

Cette formule de recrutement engagé est-elle applicable à tous les métiers ?

"C'est en tout cas possible sur tous les métiers que couvre insitu. Nous avons eu l'occasion de l'éprouver, encore, tout récemment avec une responsable des Ressources Humaines qui a intégré une belle PME d'Occitanie le temps d'un recrutement, soit environ 9 mois. Elle traite les dossiers prioritaires et prépare l'arrivée du nouveau RRH en accompagnant l'entreprise sur le profil le plus adapté à recruter."

 

Les collaborateurs qui assurent cette fonction ne sont-ils pas frustrés de laisser la place ?

"Absolument pas ! C'est la principale caractéristique de nos collaborateurs, ils cherchent de la diversité et des projets. Ce sont des professionnels expérimentés qui sont habitués à intervenir de 1 à 3 jours par semaine dans les entreprises. Leur volonté est justement de ne pas se retrouver 5 jours par semaine sur les mêmes sujets."

 

Quel est le coût d'un tel service ?

"Il n'y a pas de coût standard, de multiples critères entrent en compte. Le métier, le secteur, les compétences attendues, le nombre de jours d'intervention... Le plus efficace est toujours de bien comprendre les besoins et objectifs de l'entreprise pour trouver la meilleure formule sur-mesure."

 

Les Talents insitu sont disponibles dans plusieurs régions en France, pour obtenir des renseignements ou un RDV, contactez Antoine au 06 11 72 98 51 ou à contact@insitu.fr.